31hZebkLsoL__SL500_AA300_

Evren part finir ses études de comptabilité chez son oncle à Cologne. Là, il fait la connaissance de la belle et mystérieuse Derya, dont il tombe progressivement amoureux. Derya est une jeune fille moderne, indépendante, qui n’a que faire des traditions familiales et culturelles. A son retour en Belgique, il fait part à sa famille de son désir de l’épouser. En joie, la délégation belge se rend à Cologne pour demander la main à l’autre famille. Mais, dans ce mariage arrangé, tout ne tourne pas comme prévu. Derya éconduit platement le pauvre Evren.


Avec ce nouveau roman, Armel Job nous plonge dans une famille au cœur de la communauté turque de Belgique ou chaque personnage se révèle finalement beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Inutile d’en raconter plus sous peine d’en dévoiler trop ce qui serait dommage tant ce roman Armel Job arrive à nous tenir en haleine, avec des rebondissements à chaque page. La construction de ce roman et les chassés-croisés relationnels entretiennent l’intrigue et l’attente du lecteur. Plutôt drôle au début, la trame évolue et devient dramatique avec des accents de polars.

J’ai aimé : Chacun de ses romans m'enchante et celui-ci n'a pas fait exception: l'auteur construit son histoire avec brio, et nous tient en haleine avec un roman qui oscille entre le psychologique et le policier. On pénètre le monde des familles d'immigrés turcs, on entre dans l'intimité de familles déchirées par le conflit entre le respect de la culture archaïque et la modernité. Ce livre est raconté du point de vue des principaux protagonistes, Evren, Derya, Yasemin et René, soumis, chacun à sa manière, au respect des traditions et aux caprices du destin, La personnalité de chaque intervenant est bien typée. En tête de chapitre, le lecteur connaît le narrateur qui réagit face aux nouvelles situations.

Je n’ai pas aimé : Rien. Ce roman  m’a beaucoup plu et je n’ai d’ailleurs aucun bémol à soulever, ni dans les personnages, ni dans l’intrigue, ni dans la narration, ni dans le style. Tout m’a séduite.

Ma note : 4.5/5

Loin des mosquées   Armel Job   Robert Laffont   273 pages   9/2/2012