41KSuXVrBZL__SL500_AA300_

 

Jack Hunter est un bon époux et un père idéal. Un homme bien qui n’a qu’une manie : il assassine les prostituées. Un jour, sous les yeux d’Edward, son fils de neuf ans, Jack, premier serial killer de l’histoire de Christchurch, est arrêté. Vingt ans plus tard, Edward est devenu à son tour un citoyen modèle. Comptable dans un cabinet d’avocats, il a tout fait pour oublier et faire oublier son passé. Mais quand sa femme est assassinée, c’est vers son père, toujours derrière les barreaux, qu’il se tourne. En quelques jours, la vie d’Edward va basculer dans l’horreur.

Le style est frais et l'écriture est fluide. L'étude du caractère principal est fascinante, et elle dépeint avec brio ce qui peut motiver les pulsions d'un serial killer. Les passages traités à la 1ere personne sont de très haut vol.Le résultat est un psycho-thriller bien construit et bien ficelé, à l'intrigue tortueuse, et à la lecture entrainante.

Avec ce second roman paru en France, Cleave prouve à nouveau qu'il est un maitre dans l'art de modeler un personnage sous toutes ses coutures .L'histoire aurait pu être de facture classique, mais elle est régulièrement dynamitée, le lecteur se demandant souvent vers où l'auteur l'emmènera et s'il osera aller si loin.

J’ai aimé : Alors là, j'avoue avoir été totalement conquise par cette histoire de serial killers qui se répète (?) de père en fils... Dès le départ, le roman ne nous laisse pas le temps de nous installer tranquillement, il y a de l'action dès les premières pages, on est embarqué dès les premières lignes dans un évènement qui va bouleverser la vie du personnage. L'histoire est vraiment très sombre, pleine de rebondissements et d'interrogations.

Je n’ai pas aimé : Cependant, le roman souffre  d'une avalanche de violence parfois inutile. Je me suis lassée assez vite des bains de sang et des courses poursuites à répétitions. Le rôle du policier Schroder m’a laissé de marbre et je trouvais ces interventions complètement ratées.

Ma note : 4.5/5

Un père idéal   Paul Cleave   Sonatine   405 pages   6/10/2011