41YY3M9MCDL__SL500_AA300_

En 1930, dans un petit village de la Drôme, Madeleine, enceinte, est contrainte d'épouser un homme qu'elle n'aime pas. Le mari meurt subitement et, lorsque Madeleine est retrouvée assassinée en compagnie de son amant, les gens du village n'hésitent pas à mettre ce double crime sur le compte d'une justice fortuite. En 1960, Marie et Thomas s'installent dans la maison sur laquelle pèse depuis trente ans le sceau de la malédiction. Au bout de dix ans, Marie, enfin enceinte, espère avoir déjoué le mauvais œil. L'enfant qu'elle porte sera pourtant une véritable bombe à retardement. A 26 ans, Manon a quitté le village de son enfance et décidé de fonder à son tour une famille. C'est alors qu'un étrange personnage entre dans sa vie jusqu'à devenir de plus en plus envahissant. L'existence de Manon va alors se trouver bouleversée par la pesante histoire d'un passé dont elle subira toutes les conséquences. Trois femmes unies par un terrible secret de famille dans un inquiétant thriller.

Dans ce livre règne une atmosphère de mort. Presque à chaque page pèse une menace latente et cette mort se répercute en écho d’une époque à l’autre. Mort ou Meurtre ? Accident ou Assassinat ?

Barbara Abel mène son lecteur de 1930 à nos jours dans une maison, Le Cheminot, et ses murs sont spectateurs de drames. Manon, Madeleine, Marie : 3 prénoms, 3 générations, personnages centraux poussés par leur destin. 3 vies tragiques où les hommes ont leur place,  victimes de leur passion pas toujours partagée. Beaucoup de morts dans ce roman mais qui est coupable ? Circonstances atténuantes ? Accidents ? Il n’y a ni bons, ni méchants, mais des hommes et des femmes avec leur personnalité qui cherchent à réussir leur vie ou, pour le moins, à ne pas nuire à leur entourage, à rattraper leurs erreurs. Comme toujours, le style est  direct ce qui rend la lecture très agréable, fluide.

J’ai aimé : Barbara Abel a su m'emporter  une fois de plus dans les dédales de son histoire. Les personnages sont très humains, très travaillés. L'histoire, elle aussi est aboutie  et tout à fait crédible. Tout est soigné et maitrisé. Le fait de raconter l'histoire à travers 3 journaux intimes sur trois époques différentes permet de distiller les infos petit à petit et d'entretenir le mystère tout le long. Quand l'ambiance devient pesante, l'angoisse se fait sentir, la paranoïa aussi, et la folie n'est pas loin non plus. 

Je n’ai pas aimé : rien

Ma note : 5/5

La mort en écho   Barbara Abel   Le Masque   303 pages   06/04/2006