518f4fbIysL__SL500_AA300_

Lu en Janvier 2012

Tout commence en 1942, en Pologne au camp de Stutthof, lorsque le chef suprême de la SS, Heinrich Himmler rencontre secrètement un scientifique, Victor Bleiberg, en charge de l’un des plus grands projets du IIIe Reich.
On revient alors de nos jours à Manhattan où l’on suit Jay Novacek, un jeune trader, en perte complète de repères depuis qu’il a provoqué un accident de voiture dans lequel un enfant est décédé. Ce jeune homme reçoit la visite de deux émissaires de l’armée lui annonçant que son père disparu, ancien pilote dans l’US Air Force, vient de mourir dans d’étranges circonstances. Son père lui a laissé un étrange héritage, caché précieusement dans un coffre-fort en Suisse. Pour y arriver, la CIA va le placer sous protection rapprochée. Son contenu suscite les plus mystérieuses convoitises. À partir de ce moment, l’Histoire avec un grand H va s’emparer de ce anti-héros et de ses protecteurs. Des Etats-Unis, jusqu’en Belgique en passant par la Suisse, il va devoir déjouer une machination ourdie à travers le vingtième siècle.


Ce thriller démarre sur les chapeaux de roues. En quelques lignes, David S.Khara  installe le récit et démarre l'action qui nous plonge dans une intrigue peu crédible. Les personnages sont extrêmement stéréotypés : une espionne américaine jolie, professionnelle, affligée d'une vision du monde désespérément naïve, un trader alcoolique et un peu simple d'esprit entraîné malgré lui dans des aventures qui le dépassent, un espion du Mossad efficace et torturé, un savant fou qui veut détruire le monde.

J’ai aimé : La première centaine de pages est très bonne, les flashbacks historiques intéressants

Je n’ai pas aimé : Au niveau des personnages, il manque un certain manque de profondeur et  on ne s'attache pas assez à eux. Ce livre est creux en dehors de quelques reconstitutions historiques intéressantes. Quant à la fin, elle arrive comme un cheveu dans la soupe et aurait gagné à être approfondie. Trop de facilités entachent ce roman et c'est vraiment dommage .Bref ce livre est bien, se lit facilement mais possède à mon humble avis une trame bien trop commune.

Ma note : 2/5

Le projet Bleiberg   David S.Khara   Critic Editions   272 pages   06/10/2010